fbpx

La Biodynamie, la nouvelle religion?

par | Avr 12, 2022 | Non classé | 0 commentaires

La Biodynamie, la nouvelle religion ? 

Le terme de biodynamie est aujourd’hui dans toutes les bouches, mais peut sont ceux qui savent vraiment de quoi il s’agit. Je vais essayer ici de faire un résumé des grand principes, même si on pourrait passer des heures à en discuter. 

La biodynamie est un système de production agricole basé sur le courant philosophique de l’anthroposophie, né en Allemagne au début des années 1900. En réaction aux dérives de l’agriculture productiviste, Rudolf Steiner pose les principes de bases de la biodynamie lors de son célèbre Cours aux agriculteurs en 1924. Voici les principes qui en découlent :

 

I. Concept d’organisme agricole

Les agriculteurs en biodynamie (qui ne concerne pas seulement la viticulture) considèrent la ferme comme un organisme à part entière, et leur objectif est de renforcer les relations entre ses différentes composantes : le sol, le végétal, l’animal, et l’être humain. Beaucoup de viticulteurs en Biodynamie ont donc des systèmes de polyculture/élevage!

C’est le regard sur la Nature qui est changé pour l’agriculteur, qu’il va considérer comme vivante. Son objectif va être de favoriser sa bonne santé en veillant à la biodiversité, et que chaque élément de la ferme s’organise dans un écosystème global. L’idée derrière la biodynamie est que tout est lié, du microscopique au macroscopique, et que les plantes et les animaux sont des êtres intelligents qui participent au bon fonctionnement de l’écosystème Terre global. On va l’appeler Gaïa, Pachamama, Terre-mère selon les cultures.

La biodynamie va stimuler les micro-organismes du sol, leurs interactions, la diversité de plantes et d’animaux, afin de créer des sols et des plantes plus résistantes, et donc un écosystème plus résilient.           

II. Rythme solaire, lunaire, et planétaire

De nombreux cycles naturels impactent et influencent notre vie quotidienne : le rythme solaire, lunaire, planétaires, que l’on peut voir déjà par le simple exemple des marées. Beaucoup de civilisations anciennes comme la civilisation Inca (et bien d’autres encore! ) basaient leur pratiques agricoles dessus. Ce savoir a été complètement mis de côté par la science occidentale et donc par l’agriculture moderne, mais le suivi lunaire est par exemple encore bien répandu chez les jardiniers européens, avec des périodes plus favorables pour certains travaux. 

C’est ce sur quoi se basent les agriculteurs en Biodynamie, de manière très pratique. Lorsque les conditions météorologiques et agronomiques le permettent, ils prendront en compte les rythmes du soleil, de la lune et des planètes pour optimiser leur travail, mais aussi la qualité de leur produit (et donc du vin!). Notamment durant les vinifications et l’élevage, ces rythmes sont importants pour effectuer des étapes comme le soutirage, l’embouteillage, afin de limiter les intrants, et permettre que le vin soit au summum de son profil aromatique.          

III. Compost et préparations Biodynamiques

Une des spécificités de la biodynamie est l’utilisation de préparation biodynamiques. Ce préparation sont des solutions à bases de plantes médicinales, de minéraux et de matières organiques. Leur objectif est de revitaliser les sols ainsi que de renforcer les cultures afin de produire des aliments de qualités, meilleurs pour la santé du consommateur. On peut faire le lien avec l’homéopathie en médecine, mais adaptée pour la plante et le sol, et comme l’homéopathie, ces préparations sont diluées à des doses très faibles.

Huit préparation sont décrites dans le « Cours aux agriculteurs » de Rudolf Steiner, mais d’autres ont été développées depuis, afin de limiter les passages pour les agriculteurs et la facilité de préparation et d’utilisation.

L’ELABORATION

Les préparations sont réalisées à partir de plantes médicinales, de quartz ou de bouse de vache. Les ingrédients sont mis à fermenter dans des organes animaux pendant plusieurs mois. Toutefois aucun animal n’est tué lors de ce processus, le bien-être animal étant une des valeurs fondamentales de la biodynamie. Les cornes sont donc par exemple récupérées sur des animaux morts et sont réutilisées de nombreuses fois. Les doses étant de plus très faibles, très peu de plantes et d’organes animaux sont nécessaires. 

La Dynamisation

Les préparation sont diluées dans de l’eau à 37°C dans un dynamiseur. La préparation est ensuite dynamisée pendant une heure à la main ou de manière électrique, puis épendue sur le sol ou les cultures. La dynamisation va activer la préparation, permettant de transmettre une information au sol et à la plante.

Les différentes préparations 

 * La 500 : « bouse de corne« , à base de bouse de vache et pulvérisée sur le sol. Elle participe au développement de la couche d’humus, et favorise la fertilité et biodiversité des sols. 
* La 501 : « silice de corne », à base de quartz broyé et pulvérisée sur les plantes. Elle favorise leur développement, et a une action bénéfique sur leur qualité alimentaire.
* La 502 à la 507 : préparation du compost, élaborées à base de plantes médicinales (achillée millefeuille / camomille matricaire / ortie / écorce de chêne / pissenlit / valériane)

 Les organismes certificateurs

Pour résumer, les vins biodynamiques, ce sont des vins plus bio que bio qui considèrent la nature dans son ensemble, mais cela passe aussi par un cahier des charges !

Par exemple les Teneurs Maximales en Sulfites (SO2) autorisés sont inférieurs au Bio :

* 70mg/L pour les rouges secs
* 90mg/L pour les blancs et rosés

Ces cahiers des charges sont fixés par des organismes certificateurs. Le plus connu et le plus ancien est DEMETERorganisme certifiant également d’autres produits de l’agroalimentaire ainsi que des cosmétiques. Un autre label existe également, BYODIVIN, label créé en 1996 par un petit groupe de vignerons biodynamiques du Syndicat international des vignerons en culture biodynamique (SIVCBD). Parmi les plus célèbres adhérents on peut citer les domaines Chapoutier, François Chidaine, Huet, Leflaive, Vacheron, Zind Humbrecht, Rien que çà!! Du beau monde. Mais on n’y rentre pas comme çà et il faut se faire parrainer pour pouvoir adhérer à l’association. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

facebook-domain-verification=6f0m8kevbtg809lcde9uyvj705mc96