fbpx

L'HISTOIRE

LES ORIGINES DE DARWIN

 

Le négoce Bordelais

 

Avant de devenir un écosystème d’entreprise, c’était en ancien entrepôt à stocker les barriques du négoce bordelais. L’activité de négoce naît à Bordeaux vers le 11ème siècle avec le développement du commerce entre Bordeaux et l’Angleterre, draps anglais contre vins de Bordeaux. Les négociants bordelais sont exemptés de taxes par le roi. Ces privilèges royaux permettent d’approvisionner généreusement l’Angleterre en « clairet », vin très prisé par les anglo-saxons (sorte de rosé foncé ancêtre des bordeaux rouges). A cette époque, la quasi-totalité des vins était achetée en vrac à la propriété puis élevée dans les chais des négociants qui s’occupaient ensuite de la vente.

 

Le négoce bodelais

La Caserne Niels

Le 5 décembre 1874, dans le but de réunir dans un seul lieu divers services de l’Armée jusqu’alors disséminés dans différents quartiers de Bordeaux, l’Etat acheta aux liquidateurs de la Compagnie anonyme des magasins publics et généraux de Queyries un vaste terrain délimité par le quai des Queyries, la rue Hortense, le chemin des Queyries et ce qui deviendra la rue du Maréchal Niel. Les deux vastes bâtiments existants, construits aux alentours de 1850, permirent dans un premier temps d’accueillir le Service de l’Artillerie et la Gestion des Subsistances. Au cours du temps, ils portèrent le nom de « Magasin central du service », « Magasins généraux de la guerre », « Magasins généraux militaires », « Magasin général de l’habillement et du campement », « Magasin d’habillement ».
A l’arrière de ce terrain, fut achevée en 1877 la Caserne Niel et l’ensemble des bâtiments qui l’entourent, destinés au 18ème Escadron du Train des équipages. Cette caserne accueillit de nombreuses troupes, connut deux guerres et une période d’occupation. Ce site était connu sous le nom de « Quartier Niel ».

Darwin, l’écosystème

C’est dans cet écrin patrimonial majestueux qu’Evolution pose la première pierre de DARWIN. Ils y installent une multitude d’activités en préservant au maximum tout ce qui peut l’être. Puis l’aventure se poursuit en 2014 avec l’obtention à l’arrachée du marché de rénovation des Magasins Généraux Sud face aux géants de la promotion immobilière. Ainsi, l’alternative urbaine que constitue DARWIN se consolide et ancre son modèle hybride sur un hectare supplémentaire.

UN PEU DE NOUS

 

MAXIME ROZE

Maxime Rozé est ingénieur agronome et Oenologue. Depuis plusieurs années, il sillonne les vignobles de la planète, en Nouvelle-Zélande, Californie, Argentine, et bien évidemment France afin de découvrir les différents terroirs viticoles et les manières de faire du vin.

PHILIPPE BARRE ET JEAN-BENOIT PERELLO

Philippe Barre et Jean-Benoit Perello sont les fondateurs de Darwin, et tous deux amateurs de vin de longue date. Après la bière de la Brasserie de la Lune vient naturellement l’envie d’avoir sa propre production de vin.

Le constat est clair, ils ont envie de faire du vin, et encore plus de le partager avec un maximum de personnes, parce que un bon vin, c’est avant tout un bon moment, et çà se partage! Et où mieux le partager qu’à son lieu de consommation? Le pari est lancé : créer un chai de vinification à l’intérieur de Bordeaux, en proposant des ateliers qui permettront à chacun d’avoir un aperçu du monde du vin, et s’il en a envie de participer à toutes les étapes de sa cuvée.

facebook-domain-verification=6f0m8kevbtg809lcde9uyvj705mc96